icon-arrow-large-down icon-arrow-large-left icon-arrow-large-right icon-arrow-large-up icon-arrow-medium-down icon-arrow-medium-left icon-arrow-medium-right icon-arrow-medium-up icon-arrow-small-down icon-arrow-small-left icon-arrow-small-right icon-arrow-small-up icon-calendar icon-circle-arrow-down icon-circle-arrow-left icon-circle-arrow-right icon-circle-arrow-up icon-circle-bookmark icon-circle-play icon-circle-print icon-circle-share icon-clock icon-exit icon-exit-small icon-fullscreen icon-gallery icon-info icon-minus icon-mute icon-pause icon-pdf icon-play icon-plus icon-search icon-share icon-social-delicious icon-social-digg icon-social-facebook icon-social-google icon-social-google-plus icon-social-linkedin icon-social-mail-ru icon-social-myspace icon-social-pinterest icon-social-stumbleupon icon-social-twitter icon-social-vkontakte icon-social-weibo icon-social-xing icon-social-yahoo icon-social-youtube icon-sort icon-video icon-website icon-arrow-small-right-teaser

Toiture du stade Luschniki Stadium Moscou

Plaques alvéolaires en polycarbonate pour les grandes surfaces de toiture.

Après une rénovation qui aura duré quatre ans, le vénérable stade olympique Loujniki renaît à l’occasion de la Coupe du Monde de football 2018 à Moscou. Il compte 81 000 sièges, 2 000 sièges VIP et 2 500 sièges réservés aux médias. Le match d'ouverture ainsi que les compétitions pour les huitièmes de finale s’y sont déroulés, mais il accueillera également des rencontres de demi-finale et la finale. 

Durant la phase de rénovation, les tribunes du stade ont reçu un nouveau toit composé de plaques de polycarbonate Makrolon® d´Exolon Group. Le choix de ce matériau ne s’est pas fait par hasard : en effet, l’ancienne toiture était déjà formé de cette matière plastique de haute technologie. Même après des années d'utilisation, les plaques présentaient seulement quelques rayures à peine visibles et une légère décoloration. Lorsque le stade a été réaménagé en 2015 pour la Coupe du Monde, l'expérience positive qui avait été faite avec ce matériau conduisit les maîtres d’oeuvre à opter une nouvelle fois pour le produit d´Exolon Group.

Toiture de grande envergure

Près de 36 000 mètres carrés sont couverts de plaques alvéolaires de couleur blanche d'une épaisseur de 25 millimètres. Pas moins d’une trentaine de camions ont été nécessaires pour transporter sans dommages les plaques d’une largeur de 1,20 mètre et d’une longueur de 9,80 mètres jusqu’à Moscou.

La structure en X de la plaque alvéolaire Makrolon® offre une grande stabilité au vent et aux intempéries et résiste à des charges de neige élevées pouvant atteindre une tonne par mètre carré. Grâce à de nouveaux additifs et à un revêtement anti-UV spécial, les plaques de polycarbonate sont garanties 25 ans contre les intempéries. Atout supplémentaire : leurs excellentes propriétés anti-incendie. 

Un poids léger qui permet de réaliser des économies

Une réduction des coûts de 40 à 45% constituent un autre avantage par rapport à une construction en verre. Le matériau qui constitue les plaques de polycarbonate est plus léger, ce qui les rend plus faciles à transporter et à usiner. Les structures porteuses généralement en métal ou en aluminium peuvent ainsi elles-aussi être adaptées à notre matériau.

Les plaques massives et alvéolaires en polycarbonate ont déjà fait leurs preuves dans la construction de stades et de nombreux autres projets d’envergure. En Allemagne, beaucoup d’installations sportives nouvelles ou rénovées témoignent de l’extrême polyvalence des plaques Makrolon®. Dans de nombreux autres pays du monde, notamment en Chine, en Pologne, au Brésil, en Roumanie et en Autriche, les exemples de leur diversité d’application sont légion. 

Une histoire passionnante

Le stade Loujniki a été inauguré en 1956. Il fut le théâtre de nombreuses compétitions sportives russes et internationales, y compris les Jeux Olympiques de 1980, et abrita les scènes de concerts d'artistes internationaux